L'actualité immobilière de l'agence Axe 24
29 oct

Les retraités achètent des maisons en vente à Périgueux !

123©-Gautier-Willaume-copy

Évidemment, on ne fait pas les mêmes choix à tous les âges. Et ceci vaut aussi pour l’immobilier. Si les jeunes plébiscitent les centres-villes et les quartiers qui bougent, les séniors choisissent plutôt de s’établir dans de petites villes de province qui offrent une qualité de vie irréprochable. Vous avez une maison à vendre à Périgueux ? Pas d’inquiétude. Ne vous trompez pas sur son prix de vente et elle se vendra sûrement. Les Français aiment les maisons. Ils rêvent d’en acheter une. Ce sont les jeunes qui achètent plutôt des appartements.

L’avantage d’une ville comme Périgueux ? Elle pourrait bien intéresser des retraités en quête de calme et de nature. Un sondage récent, réalisé par BVA pour le compte d’un de nos confrères, par Internet auprès d’un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, le met en évidence. 1/3 des Français déménage lors du passage à la retraite. Et 1/3 d’entre eux s’installe dans un endroit qui leur est cher. Un peu moins de 1/3, enfin, déménagent dans l’optique de bénéficier d’un climat plus agréable. D’autres le font pour se rapprocher de leurs enfants. Mais ce qu’il faut retenir c’est que le souhait de vivre à l’écart des grandes agglomérations croît avec l’âge. Alors que 1/3 des Français préfère résider dans une métropole entre 18 et 24 ans, ils ne sont plus que 14% à 65 ans et plus, à faire ce choix, privilégiant nettement les petites villes.

Bon à savoir : les Français préparent leur retraite et ils misent sur l’immobilier locatif pour sécuriser cette étape délicate de leur vie. En effet, 1/3 des Français considèrent l’investissement dans l’immobilier locatif comme un placement sûr et fiable dans le temps (32%). Un peu plus de 1 Français sur 10 est propriétaire d’un logement qu’il met en location. À terme, 58% des bailleurs envisageraient de revendre cet investissement locatif au moment de la retraite.

C.V. / Bazikpress © Gautier Willaume

 

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée